La théorie de la crêpe

Consultante coach en timidité/Johanne Bisaillon

Consultante et coach timidité/Johanne Bisaillon

La fin de semaine dernière, mon conjoint regardait une série télé intitulée Younger. Une femme de 40 ans, appelée Liza, divorcée, se cherche un emploi dans le domaine de l’édition, mais ce n’est pas facile. Elle décide de se faire passer pour une jeune femme de 26 ans. Bref, il lui arrive bien des aventures. Une série bonbon je trouve, mais mon but n’est pas de vous faire une chronique de série télé.

Cuisiner des crêpes

Pourquoi parle-t-on de crêpes aujourd’hui? En quoi cela peut-il avoir un lien avec la timidité? Ce que j’aimerais savoir c’est comment je peux faire pour m’en débarrasser, je veux des trucs, je veux des solutions à ce fichu problème.

Lorsque j’ai regardé un des épisodes de la série dont je vous parlais un peu plus haut, une expression a attiré mon attention lorsqu’une amie de l’actrice principale lui a mentionné la théorie de la crêpe. Ici, la théorie de la crêpe faisait référence au moment où on retombe célibataire et que la première personne rencontrée n’est peut-être pas toujours la bonne. Il est possible qu’on se sente malhabile, qu’on se trompe, qu’on fasse des erreurs, mais c’est ok! Cela fait partie de l’expérience.

Même affaire avec les crêpes! Si tu as déjà cuisiné une recette de crêpes, tu as cherché des recettes, tu as préparé une recette. Pas trop sûre si tu as bien dosé les ingrédients. Tu te prépares enfin à faire cuire ta première crêpe.

Te rappelles-tu le résultat de ta première tentative? Avais-tu réussi? Peut-être qu’elle était un peu trop cuite, voire même brûlée! Puis, tu as remis d’autre mélange et la suivante était déjà mieux et les suivantes plus dorées….

Le lien avec la timidité

La réflexion que je veux vous amener à faire avec votre timidité, c’est que lorsqu’on cuisine des crêpes, c’est possible, et je dirais même que ça va arriver, que la première tentative ne soit pas la bonne. Avec la timidité, ce sera la même chose, les tentatives que tu feras au début ne donneront peut-être pas le résultat dont tu rêvais, tu seras déçue, oui, non, je ne sais pas. Ce que j’aimerais que tu réalises, c’est que tu n’es pas seul. D’autres avant toi ont cuisiné, tu peux demander de te faire accompagner, de te faire conseiller et aussi, ose expérimenter. Ce n’est vraiment pas grave si ta première est brûlée!

Johanne Bisaillon

L’happy introvertie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *